Typologie des publics

L' ILLETTRISME

Illettrisme

 

Situation vécue par toute personne de plus de seize ans, déscolarisée, pour qui le recours à l’expression écrite n’est ni immédiat, ni spontané, ni facile et qui évite et/ou appréhende ce moyen de communication.

 

Vécu et sensations : manque de confiance, problème de communication, sentiment de honte, sentiment d’échec, peur de la nouveauté et changement.

Stratégies de contournement : logos de repérage (couleur des voitures, monuments, magasins…), l’oubli (lunettes, plan…), recours à une personne ressource.

Besoins : renforcer les acquis scolaires, acquérir ou réapprendre les bases nécessaires pour une utilisation normale de la lecture et de l’écriture dans la vie courante.

Priorités : reprendre et poursuivre les apprentissages nécessaires d’après l’évaluation des acquis.

FRANÇAIS LANGUE ETRANGERE (FLE)

FLE

 

Situation des personnes qui ont été scolarisées dans une langue autre que le français et qui désirent apprendre le français comme une langue étrangère.

 

Vécu et sensations : repli sur soi, précarité de l’emploi, besoin de reconnaissance, sentiment de solitude.

Stratégies de contournement : recours à une autre langue, usage de mimes et signes, recours à une personne ressource, repli communautaire.

Besoins : acquérir la maîtrise d’une nouvelle langue.

Priorités : les apprentissages du français oral et écrit sont menés simultanément et se renforcent l’un l’autre.

L' ANALPHABETISME

Analphabétisme

 

Situation des personnes qui n’ont jamais eu l’occasion d’apprendre un code écrit dans aucune langue.

 

Vécu et sensations : méconnaissance du système scolaire, absence de suivi des enfants scolarisés, absence d’autonomie (pas de permis), solitude.

Stratégies de contournement : logos de repérage (couleur des voitures, monuments, magasins…), repli communautaire.

Besoins : acquérir les bases même de la lecture et de l’écriture.

Priorités : les apprentissages fondamentaux de la lecture et de l’écriture pour ceux qui comprennent et parlent le français et  l’apprentissage de l’oral (compréhension et expression) pour ceux qui ne comprennent pas ou peu le français.

Les difficultés au quotidien

Lutte contre l'illettrismeL’identité : écrire son nom et son adresse, retrouver son numéro de Sécurité Sociale et le reporter sur un formulaire.

Dans la rue ou en voyage : se déplacer en ville, lire les noms et les numéros des rues, prendre le bus et le train, lire une fiche horaire, utiliser le code de la route, se servir d’un plan. 

Chez les commerçants et à la banque : utiliser l’argent liquide, vérifier sa monnaie, utiliser une carte de crédit, un distributeur automatique, remplir un chèque, comparer des prix, lire l’étiquette d’un produit, un ticket de caisse, faire une liste de courses et l’organiser.

A la poste ou au téléphone :chercher une adresse, un numéro de téléphone dans un annuaire, envoyer un recommandé, utiliser le minitel, les automates, se présenter au téléphone. 

Face à l’administration : remplir un dossier, une fiche de Sécurité Sociale, une déclaration d’impôts, trouver le bon guichet, répondre à l’envoi d’une facture, comprendre les détails d’un document administratif ou d’une convocation.

Chez soi : gérer son budget, gérer ses papiers, envoyer des papiers, de l’argent, prendre un rendez-vous, tenir un agenda, comprendre la correspondance scolaire, suivre la scolarité de son enfant.

La santé : lire une ordonnance, une notice de médicaments ou une analyse médicale, se faire rembourser ses frais médicaux, utiliser un biberon.

Face au travail : lire une annonce, une offre d’emploi, écrire une lettre de motivation, lire un mode d’emploi, lire et comprendre les consignes de travail, remplir une fiche de stocks, faire des calculs simples, laisser des consignes, un message ….