Séance de travail FLE/Alpha

METTRE EN PLACE UNE SEANCE DE TRAVAIL

- Découper les séances de travail de sorte qu’elles soient accessibles. 

- Etablir « des passerelles » avec les acquis ou éléments connus de l’apprenant. 

- Insérer la connaissance dans un contexte concret et porteur de sens. 

- Associer cette nouvelle connaissance à un support visuel, la placer dans un contexte affectif, concret qui va permettre la fixation. 

- Multiplier les associations mentales (replacer dans d’autres contextes connus).

L’oral

Le travail  à l’oral peut aller de sa propre présentation (prise de contact), à un retour sur tout ce qui a été vu lors de la séance précédente.

NB : Toujours travailler sur des phrases très courtes, mais bien structurées. 

Exemple :

  • Se présenter
  • Présenter sa voisine
  • Se décrire
  • Décrire sa voisine
  • Poser une question relative au quotidien, à l’identité, au statut marital, aux enfants….
  • Faire la description de quelqu’un ou quelque chose, d’une situation, d’une photo, d’un objet…..
  • Imaginer des « jeux interactifs » : tirer un papier, un prénom, une situation etc. Portrait chinois…

 

NB : Toute prise de parole sera travaillée en groupe et reprise par l’intervenant, de sorte que la prononciation et la structure soient justes.

La compréhension écrite

Pour les personnes en situation d’analphabétisme, il s’agit avant tout d’apprendre à décliner son identité, à remplir en autonomie une fiche d’état civil (adresse, âge, statut social…). Toujours joindre la parole (se présenter à l’oral) et l’écrit, donc au visuel (l’œil, l’oreille). 

Chacune y trouvera des lettres, des sons simples, des syllabes selon son niveau d’acquisitions. 

A ce stade, même lorsqu’il s’agit de l’acquisition de lettres, envisager la construction d’un outil de travail, qu’elles pourraient réaliser seule, à deux…. Avec de l’aide… 

Chaque élément, lettre, son, syllabe, peut être rattaché à quelque chose de connu, donc personnel.

 

Exemple  

Vous avez travaillé sur HALIMA – AÏCHA – IMANE – FATMA 

 

Laisser l’apprenant trouver un ou plusieurs mots porteurs de sens et où il retrouvera ce son

 

Insérer une image en lien avec le son, le ou les mots retenus

Li

lit

 

Ma

Mariés

 

Cha

chat

 

 

L’expression orale va se travailler tout au long de la séance.

Dans le cas d’une intervention en face d’un groupe, veiller à donner la parole à chacun.

 

L’expression écrite est complètement dépendante de l’acquisition de sons.

Les apprenants peuvent créer de nouveaux prénoms ou des non- mots réalisant ainsi des inversions, des suppressions et des fusions syllabiques.

A partir de : HALIMA / AÏCHA / IMANE / FATMA,  il est possible d’obtenir : HALI-MANE / MA-LIMA / HALI-FA / MACHAMANE / CHALIMAFA ….               

Travailler sur les syllabes

  • Créer des mots extraordinaires en fusionnant le début d’un prénom avec la fin d’un autre.
 
  • Chercher des prénoms qui ne commencent pas par la même syllabe, ou le contraire. 
 
  • Dire une syllabe et un mot et localiser la syllabe dans le mot. (Possibilité de créer un système de pioches, mots/syllabes comme au loto, un mot et trouver les sons ou syllabes…). 
 
  • Supprimer une syllabe (début ou fin) et produire la syllabe restante. Ex :Chapeau, si j’enlève « cha » et  il reste « peau ».
 
  • Créer à partir d’un mot ou d’une image des séries dans lesquelles la dernière syllabe (ou la première) correspond au mot ou à l’image à trouver.

Modalité verbale : tortue – tulipe – petit – tige + Modalité visuelle : (images) 

  • Nommer les mots, prénoms, qui riment avec un mot cible (l’utilisation d’un support visuel est possible pour aider les apprenants à identifier le mot) puis rechercher des images correspondant à des mots qui riment avec le son proposé ou trouver l’image ou le mot dont la rime est différente.

Ex : mot cible = crayon

Modalité verbale : Pantalon, avion, bonbon, bouton… + Supports visuels

Travailler sur les rimes

  • Avec un support visuel, l’apprenant associe les images qui riment. Dans la modalité verbale, l’encadrant donne une série de 5 mots, il suffit de désigner les mots dont la rime est identique et nommer celle- ci.
 
  • Fabriquer à partir d’un thème spécifique (prénoms, jours de la semaine, légumes, fruits...) une phrase ou une série de phrases à rimes.

Ex : Malika aime le chocolat.

  • Produire verbalement des mots contenant la rime cible.

Ex : chocolat, nougat, papa, chat, Halima...

  • Prendre le contenu d’un sac à main, une liste de courses, une liste de cadeaux de mariage et trouver des mots qui composent ces listes, les rassembler par syllabes identiques….

Ex : Salade     tomates     lait     mandarine     fromage     farine

Travailler sur les phonèmes

  • Localiser un phonème donné à l’intérieur d’un mot (prénoms ou autres). Le phonème peut se trouver soit en position initiale, centrale ou finale.

Ex : Malika

  • Repérer le « l » en milieu de mot. Puis identifier le phonème cible, dans une liste de mots différents énoncée par le bénévole, et dire où il se situe dans le mot, au début, au milieu, à la fin.
 
  • Rechercher des images dont le nom contient le «phonème cible » ou, parmi un ensemble d’image ou de mots, retrouver celui qui ne contient pas le « phonème cible.
 
  • Associer deux phonèmes (m et a = ma) à l’oral.
 
  • Commencer par deux phonèmes (Consonne-Voyelle) puis CVC et CCV.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site